Enfin un comparateur efficace pour trouver un crédit auto moins cher

Le crédit entre dans la catégorie des crédits à la consommation. Plus exactement il s’agit d’un crédit affecté. Ce qui signifie que l’argent prêté par la banque, ou l’organisme financier, doit servir uniquement au payement du bien concerné par le crédit.

Un simulateur de prêt Gratuit et sans engagement

Les deux autres caractéristiques importantes du crédit auto sont : d’une part la prise en garantie du bien concerné ; d’autre part la durée du crédit qui doit être inférieur à la durée de vie de l’automobile (cotation Argus). Il est à noter aussi que l’acceptation du prêt est tributaire de l’achat du véhicule. Il ne sera effectif que contre justificatif d’achat (en règle générale la somme est directement versée sur le compte du vendeur qui est souvent un professionnel). Que le crédit auto soit demandé sur internet ou au sein d’une agence les conditions à remplir sont peu ou prou les mêmes.
  • Photocopie de la carte d’identité.
  • Photocopie du livret de famille si l’on est marié, pacsé ou si l’on a des enfants à charge.
  • Les trois derniers relevés de compte bancaire ou postal.
  • Les trois derniers bulletins de salaire.
  • Le dernier avis d’imposition.
  • Justificatif des prêts en cours (petit rappel : la loi Neiertz limite à 33% le taux d’endettement maximum d’un ménage).
  • Pour les professionnels uniquement : un extrait de Kbis ou SIRENE, le dernier relevé de compte professionnel et les deux derniers bilans comptables.
  • Et naturellement un devis ou une facture préforma du véhicule désiré.
  • En fonction de différents paramètres le taux d’intérêt varie de 4, 5% à 9%. La durée du prêt, la somme empruntée, le type de véhicule et sa vétusté et la nature de l’emprunteur entre en ligne de compte pour le calcul du taux. Le montant empruntable est en général plafonné à 40.000€ et la durée des remboursements mensuels limitée à 72 mois. Les crédits inférieurs à 21500€ entrent dans la catégorie des prêts à la consommation (avec protection par la loi Scrivener).

    Comparez maintenant